Graminastar ® Plus

Sélectif sur Maïs, intraitable sur Graminées : découvrir Graminastar® Plus

Graminastar Plus, herbicide systémique, est le gardien de la bonne implantation du maïs grain et fourrage, du maïs doux, du sorgho, du millet et du moha afin de préserver leur rendement. Il prend son service en post-semis, et protège les cultures contre les principales graminées et certaines dicotylédones. Ses atouts ? Efficacité, sélectivité et souplesse d’emploi.

Lifescientific - 05 - Graminastar Plus - Pourquoi nous sommes fiers de nos produits ?
Jeudi, 9h15:C'est le moment de sortir le pulvé !!

Pourquoi nous sommes fiers de nos produits ?

Quand on s’appelle Graminastar Plus, forcément, on apprécie les interviews pour raconter son parcours et dévoiler ses talents ! Rencontre avec notre herbicide fétiche réservé aux cultures de printemps qui revient d’une campagne de protection du maïs en Bretagne, sur des parcelles réputées infestées par les ray-grass, digitaires et pâturins. Si le succès est au rendez-vous, il reste pragmatique sur le rôle de son action.

 

Nous lui avons posé la question:

Graminastar Plus, vous avez pour mission d’empêcher le développement des adventices dans un maïs ? Lesquelles visez-vous et quelle est votre botte secrète ?

Pour être efficace l’essentiel est d’agir tôt. Ma mission consiste à bloquer d’emblée, en début de cycle de la culture, le développement des principales graminées, comme le panic mais aussi de certaines dicotylédones comme les véroniques. Je prends position en pré-levée ou en post-levée précoce de la culture et pendant la germination ou à la levée des adventices. Point important : la sélectivité vis-à-vis de la culture est excellente en raison du rôle phytoprotecteur de l’adjuvant Bénoxacor, associé à la matière active, le S-Métolachlore.

 

Combien de temps la culture est protégée ?

J’opère sur flore sensible en moyenne sur une période de quatre à six semaines. C’est une très bonne persistance d’action. La durée et l’efficacité de ce mandat dépend aussi de l’humidité du sol. Dans tous les cas, le maïs est protégé efficacement même en cas de retard de levée, comme en cas de semis précoce ou de conditions froides.

 

Vous possédez un peu de souplesse dans vos conditions d’emploi ?

Sur le terrain, je suis toujours en conformité avec mon dossier d’homologation d’herbicide sélectif. Il a l’avantage de me permettre d’intervenir sur maïs, du pré-semis jusqu’à la post-levée précoce de la culture. De quoi pouvoir trouver le bon moment pour m’employer, selon les contraintes climatiques ou d’organisation des chantiers au printemps.

De plus, je peux travailler en association avec d’autres herbicides afin de couvrir un plus large spectre de dicotylédones que ce soit en programme de pré-levée des adventices ou de post-levée précoce.

Petit complément d’information, pour ceux qui auraient une mission sur sorgho, que j’accepte bien volontiers, je suis recommandé uniquement en post-levée de la culture à partir du stade 3 à 4 feuilles.

Quelles cultures protège-t-il ?

L’herbicide systémique Graminastar Plus est homologué sur maïs grain et fourrage, maïs doux, sorgho, millet et moha.  

Lifescientific - 03 - Graminastar Plus- Quelles cultures protège-t-il ?

Pourquoi traiter ?

En tout début de cycle, le maïs est une culture très sensible à la concurrence des mauvaises herbes pour l’accès à l’eau, à l’azote et à la lumière. Le sorgho a beau vouloir jouer la sobriété côté consommation en eau, il ne peut pas non plus faire trop le malin en tout début de son cycle. Pour les cultures de printemps, la réussite de leur implantation reste essentielle, elle conditionne leur résilience pendant les épisodes de sécheresse. Le désherbage est un point clé de leur productivité.

Il n’y aura pas assez d’eau pour tout le monde !

Imaginez, mi-mai, les pieds de maïs fourrage ont déjà déployé six feuilles mais sont loin d’avoir recouverts l’inter-rang. Le mécanisme de photosynthèse bat son plein grâce à l’eau, à la lumière et aux éléments nutritifs puisés dans le sol. L’enracinement se renforce. La bonne norme de densité de semis recommandée par le semencier est respectée, afin que la culture puisse remplir sa mission : produire le maximum de matière sèche.

Mais, les « pieds » se trouvent confrontés à un problème de taille, des chénopodes se déploient entre leurs rangs, jusque sur la ligne, plus de 20 par m2 ! Car, leur stock de semences est loin d’avoir disparu. Pour qu’il s’épuise au moins de moitié, six à huit années sont nécessaires. L’alerte rouge aurait dû être lancée, car pendant cette période cruciale d’implantation du maïs, la concurrence pour l’accès à l’eau, et à l’azote va être rude face à cette bande d’adventices. Les difficultés vont même s’aggraver en raison de la hausse des températures, du risque de sécheresse et du manque de lumière. La mission « matière sèche » est clairement compromise.

Arvalis-Institut du végétal a évalué dans ses essais, qu’un désherbage mal maîtrisé du maïs fourrage, avec une telle densité de chénopodes au m2, peut réduire de 15 % le tonnage en matière sèche.

Le risque de transfert de l’eau ?

Préserver la qualité de l’eau est essentielle. Tout risque de diffusion de la molécule herbicide vers la ressource en eau doit être pris en compte. Si Graminastar Plus offre une souplesse de positionnement, de la pré-levée à la post-levée précoce des cultures autorisées, son emploi s’effectue dans le cadre des pratiques de désherbage durable, fondées sur l’agronomie, et en lien avec les exigences réglementaires.

Pour limiter les risques de transfert dans l’eau, Life Scientific recommande de mettre en place une dose d’utilisation inferieure et des conditions d’emploi plus strictes :    

  • Il est déconseillé à proximité des périmètres des aires de captage d’eau prioritaires et des zones sensibles. 
  • La dose ne doit pas dépasser 1,1 l/ha et par an, soit 1000 g de s-métolachlore par ha/an.
  • Il est conseiller d’implanter un Dispositif Végétalisé Permanant (DVP) d’un minimum de 5 m pour toutes les parcelles en bordure d’un point d’eau.
  • Nous recommandons d’utiliser des buses à injection d’air homologuées afin de les Zones Non Traités (ZNT).
Lifescientific - 09: photo risque de transfer dans l'eau
Jeudi, 12h22: Le traitement c'est pas pour tout de suite, le pluie en a décidé autrement…

Notre responsabilité dans l’accompagnement et l’efficacité de nos produits

Les équipes de Life Scientific s’appuient sur un principe la rétroingénierie. Notre service de R&D assure dans ce cadre une procédure de double validation. Tous nos produits possèdent le même niveau d’efficacité que leur référent historique. Cet engagement concerne à la fois la molécule et la formulation. Car, un bon produit, c’est un tout : un contenu, un emballage et une information complète pour son utilisation. Nous attachons beaucoup d’attention à toutes ses composantes. Notre fournisseur de de matière active approvisionne la plupart des grandes entreprises de la protection des cultures.

 

 

Lifescientific - 08 - Graminastar Plus - Les petits trucs du métier
Jeudi,14h10 : C'est une chance de travailler dans ce cadre!

Les petits trucs du métier

La réussite d’un programme herbicide, c’est une question d’efficacité du produit, mais aussi d’application dans de bonnes conditions, principalement liées à la météo.

Deux conseils clés à garder en mémoire pour que Graminastar Plus puisse bien faire son job:

  •  Avoir un sol frais à l’application
  • Vérifier que 10 à 15 mm de pluie sont prévus dans les 15 jours afin de favoriser son mode d’action racinaire.

 

Au cœur des molécules: Comment marche le Graminastar ® Plus

 

Fiche produit GRAMINASTAR PLUS

Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.
Pour les conditions d’emploi et les usages, doses et conditions préconisées : se référer à l’étiquette du produit ou sur www.lifescientific.com/fr/ 
Life Scientific France - 11-13 rue des Aulnes - 69760 Limonest - 04 69 98 23 41 - Distribution produits phytos pro - Siret : 840 763 056 000 24 - TVA : FR23 840 763 056.